jurassic-park1_481597Rien ne va plus pour les dinosaures de la politique réunionnaise de Sini en passant par Vira. Aujourd’hui, la presse n'est pas tendre avec le maire de Saint Paul qui se fait torpiller par ses militants de l'ADEP.

En effet, Sini est suspecté d'avoir utilisé une bonne veille méthode politique : les achats de voix comme ses "CON patriotes" Gironcel à Sainte Suzanne, Vally à L'Entre-deux  ou encore Mamindy Pajany à Sainte Rose. Durant la campagne électorale, nombreuses étaient les promesses. Les élections terminées, les paroles ne sont pas tenues. Ces soi-disant responsables politiques ont oublié d’informer à ces personnes ou famille démunies que le contexte économique et social est difficile et que les municipalités ont de moins en moins de moyens financiers.

Mais est-ce une faute professionnelle de ne l’avoir pas dit? La question mérite d’être posée.

En effet, la faute incombe à celui qui donne les enveloppes ou celui qui l'accepte sous prétexte que sa situation est difficile dans cette société de plus en plus exigeante? Difficile, peut-être, mais cela n’a pas affecté l'augmentation des ventes de TV en cette coupe du monde 2014 et ce malgré que l'économie française est au point mort depuis 2008.

Peut-être que ces mêmes enveloppes ont financé l'achat de ces TV HD? Plaisanterie à part il y a vraiment un problème dans l'organisation des élections.

Passons au cas de Vira, condamné dernièrement par le conseil d'état, alors qu’il s’est venté lors d’un débat télévisé face à Mme Fruteau et Joe Bédier qu'il ne l’a jamais été. Et bien, aujourd’hui, c'est fait.

Mais ce n'est pas sa préoccupation, mais plutôt celle de son équipe municipale, malmenée sur le terrain par la population.

Dernièrement, j'ai reçu un mail parlant d'une altercation très virulente entre les habitants de Cambuston et l’un de trois adjoints du secteur. Motif :  des rendez-vous dans les mairies annexes ainsi que les promesses électorales non tenus.

Apparemment, ce n’est pas la première fois que ce genre de situation se reproduise. Il y aurait, également, ces jeunes de la Cressonnière qui auraient donné le ton en mairie et soufflé dans les bronches des Vira père et fils  toujours pour ces fameuses promesses d'emploi.

La tension dans ces deux quartiers de Saint-André s’aggrave de plus en plus. Après tant d’années, Vira devrait savoir que pour recruter des colistiers,  il ne suffit pas de prendre des fonctionnaires de l'éducation nationale, de la poste, de la police, docteur, retraité de la fonction publique ainsi que des chefs d'entreprises pour gérer des projets et le bien-être de ses habitants .

 Car ils sont totalement déconnectés des difficultés et du quotidien de « monsieur tout le monde ». Devenus des élus, Ils pensaient vivre la tranquillité et profiter des avantages multiples, et bien, mesdames et messieurs, c'est raté car les caisses sont vides et la population en colère.

Ces dinosaures sont de grands illusionnistes digne d'un David Copperfield ou d'un Harry Houdini.

Mais l'illusion disparait quand le tour est dévoilé et c’est la dure réalité qui arrive dans ces différentes communes. Les jours se profilent orageux, non seulement, pour ces élus qui ne respectent plus le bien commun mais leur intérêt personnel, mais aussi, pour la population qui a toujours cru à la bonne foi de ces hommes et femmes politiques.

 Oui, Mesdames et Messieurs élus, c’est une faute professionnelle de ne pas dire la vérité et de jouer avec la conscience des gens.

Info et rumeur 974.